11 Mai

La réforme-révolution fiscale_mondiale ALLAIS-PIKETTY-JOURDON. Leçon 34 sur 50:...!

 

Leçon N°34 : AINSI PROSPERE LE MENSONGE , La réflexion de l'expert en questions juridiques et conflits d'intérêts, du fait de son titre d'économiste à l'ère de la Mondialisation : 

 

La « clef du mystère » ne résiderait-elle pas tout simplement de ce que : sans doute la « constante cosmologique » appliquée à l'espace-temps de cette période de vingt-cinq ans aurait sous-tendu la vision institutionnelle de ladite période ? Enfin, on tenait compte d'un certain sens de l'histoire : c'est-à-dire d'une façon quasiment certaine... on pensait que les marchés ne devraient surtout pas courir le risque de perdre le moindre temps... afin de réaliser cette Révolution ! On a là dans l'ordre d'exposition le solide c'est-à-dire l'approfondissement des strates d'un système avec toutes ses natures de dimensions (légale, historique, humaine, etc.), le liquide, et enfin l'élément gazeux qui manifeste le fait qu'il s'agit bien d'une bulle. La dimension cachée nous semble être cependant la dimension fiscale. Le problème est que peut-être un tel système en aurait été tout simplement dénué... ?

 

Alors en plus de l’utilisation de produits dérivés, marchés dérivés, et marchés spot servant de passerelles pour étendre encore un peu l’espace sur lequel on travaille et donc ses occasions de profits : on se lança dans la course gigantesque aux liquidités en pratique… bien avant même la formalisation officielle de la théorie forgeant doctrine pour les Banques Centrales de recourir au Quantitative Easing (politique consistant à « éteindre le feu » des paniques financières et boursières annoncées en inondant le marché de liquidités pour répondre à n’importe quelle nature de problème que ce soit une fiscale ou marchés-titres d’actions ou options, etc… !!

 

Publié dans Economie Monétaire