Blog
07 Mai

Qu'est-ce que le libéralisme économique!?!ed

Le libéralisme est (...) une tradition historique. Elle a inspiré des auteurs qui en ont tiré des conclusions fort différentes. Qu’il s’agisse des fondements philosophiques, du postulat de l’homo oeconomicus, ou de la régulation marchande ou étatique, il s’agit de différences non seulement de degré mais même de nature. L’assimilation du libéralisme au néo-classicisme est en ce qui la concerne très contestable, que ce soit au nom des sources du libéralisme ou au contraire de ses tendances les plus actuelles, ou au nom de la méthode néo-classique elle-même. Aussi, le libéralisme perdure depuis trois siècles tout en changeant de formes. Est-ce alors une « fausse conscience » du capitalisme sur lui-même, ou bien une utopie centrale des économies de marché ? Et s’il est difficile de le dépasser alors, dans le cadre de ce modèle historique, quelles autres formes pourrait-il encore prendre ?

07 Mai

Dans la crise du SME d'août 1993: les spéculateurs... se sont avérés les meilleurs alliés des chômeurs européens!

La position des sept économistes citée (dont les trois prix Nobel MODIGLIANI, SAMUELSON, SOLOW), a le mérite de rappeler que la spéculation n’est pas forcément déstabilisatrice au global. Cependant, considérer les spéculateurs comme « les meilleurs alliés des chômeurs européens » constitue un jugement excessif. Les spéculateurs voient d’abord leur intérêt, ils peuvent contribuer à débloquer des situations, mais sont peu crédibles pour engager le long terme tous éléments étudiés. S’agissant de la politique monétaire française (et des autres pays dans une situation comparable), AGLIETTA conseillait de rechercher une baisse des taux d’intérêt à long terme et d’éviter deux écueils :

  1. « Faire comme si le système n’avait pas changé et essayer de suivre le mark dans les mêmes conditions sans se donner des marges de manœuvres supplémentaires. On entretiendrait la récession sans éviter le risque de nouvelles crises » ; (aspect : « le système économique »). Il faut faire preuve d’imagination tout en assumant les contraintes de portée historique.

  2. « Se lancer dans des dévaluations compétitives ». (aspect : « éviter la guerre ») Il faut aussi tenir compte des leçons du passé. Les dévaluations compétitives des années 1918-1939 ont mené à la guerre. Les spéculateurs, qui jouent directement des titres contre des monnaies, au nom de la liquidité, sont des agents d’anticipations et d’interprétations des informations économiques ayant un impact sur court, moyen, long terme, mais par définition ne placent pas au-dessus de tout la stabilité monétaire des grandes monnaies, à laquelle ils peuvent contribuer seulement de façon ambiguë, et qui engage la paix, une condition de la prospérité économique.

07 Mai

Peut-on parler d'inflation scolaire en France ?

Dans une première partie, nous verrons que le terme « inflation scolaire » est habilement trouvé. En effet, des preuves de son existence dans la réalité, sont apportées par DURU-BELLAT, ou peuvent être apportées par ailleurs. D’ailleurs, on peut en analyser les causes et les conséquences, et proposer des remèdes, ce qui prouve la force d’explication du terme. Dans une seconde partie toutefois, nous verrons qu’on peut être encore plus subtil, car le vocable d’ « inflation » a une portée explicative limitée, si on ne précise pas le caractère « anticipé » ou « non anticipé » de cette inflation. Car enfin, même si le terme est vrai, son caractère d’explication systématique est limité par le fait que le système scolaire a bien d’autres problèmes plus importants.

06 Mai

Les FEMMES et le TRAVAIL en FRANCE de 1830 aux ANNES 1970

Dans une première partie, nous verrons comment la femme a longtemps été confinée dans la sphère privée, au travail domestique, ou même hors du travail dans la procréation, mais nous verrons aussi la rupture non volontaire, occasionnée par la Première Guerre Mondiale.

Dans la seconde partie, nous verrons comment les femmes ont pu se mettre au travail rémunéré sans pour abandonner pour autant le travail domestique, surtout depuis 1945, pour devenir enfin majoritaires à oc-cuper un travail rémunéré, depuis les années 1970.

06 Mai

LES TRANSFORMATIONS des LIENS SOCIAUX

Dans une première partie, plus normative, nous verrons que les transformations des liens sociaux, depuis les sociétés traditionnelles jusqu’aux sociétés modernes, ont quand même bien convergé vers une direc-tion. Mais ceci doit être compris avec des différences d’orientation et d’appréciation, qui expliquent que, depuis longtemps, les transformations des liens sociaux ont été nombreuses, et différenciées selon les in-dividus et les classes.

Dans une deuxième partie, plus positive et portant d’emblée sur l’ère post-moderne essentiellement de-puis les années soixante, montre que les transformations des liens sociaux depuis l’ère post moderne, laissent difficilement présager du sens de la transformation en cours. Les individus se positionneraient de moins en moins par rapport à l’affirmation d’une historicité collective, et de plus en plus par rapport à eux-mêmes. Dans leurs liens sociaux, ils pratiquent de plus en plus la mise en scène de leur quotidien-neté, ce qui met en évidence des transformations d’autant plus profondes, complexes et parfois insaisis-

sables, que tout est touché, du global planétaire au local de la vie d’un quartier.

06 Mai

OUVERTURE COMMERCIALE et DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

Dans une première partie, nous examinerons le fait que, si en effet l’ouverture commerciale peut appa-raître comme un des principaux facteurs du développement économique, elle n’est sans doute pas le seul. Pour certains auteurs, elle est le principal facteur, mais il faut préciser que cette approche classique com-prend des conditions implicites. D’autres auteurs, au contraire, pensent que trop d’ouverture est dange- reux pour le développement. L’analyse des faits invite à un jugement nuancé, et à approfondir la ques-tion.

Dans une seconde partie, nous verrons que, dans tous les cas, la seule ouverture commerciale ne peut aboutir à un développement durable. Non seulement parce qu’il est temps de préciser les nombreux au-tres facteurs qui interviennent dans le XIXe siècle développement économique, mais aussi parce qu’au-jourd’hui les firmes multinationales s’en servent pour concurrencer les nations dans l’organisation et la gestion du développement économique, ce qui entraîner d’autres effets de déstabilisation du développe-ment à long terme.

En fait, nous montrerons en troisième partie que, autant et peut-être plus que l’ouverture commerciale toute seule, la coordination effective entre Etats et donc aussi entre firmes, peut permettre d’assurer un développement économique durable, sans les errements que nous avons connus parfois dans le passé, lors des années trente.