Blog

Résumé : 

Pour contribuer au développement durable, s'appuyant sur un sous-jacent légal afin de participer au redressement productif synonyme de croissance bien comprise, ce livre reprend un numéro spécial du célèbre magasine économique L'Expansion « 1986-2009. GRANDEUR ET DECADENCE DU CAPITALISME FINANCIER » représentant vingt-cinq années d'articles sur les crises financières internationales, afin d'avancer deux choses :

  • un modèle pour les vingt-cinq prochaines années : 2014-2039, marchant sur deux jambes, la première jambe la contractualisation grâce aux marchés financiers afin de ne pas « jeter le bébé avec l'eau du bain » et garder les acquis des innovations financières, monétaires, immobilières depuis les années 1970', 1980', la deuxième jambe un modèle de régulation compatible avec le XXIS ;

  • une discussion tout-au-long sur des axes épistémologiques : distinguer théorie économique et théorie financière ; rappeler à quel moment de l'histoire nous sommes ; lister les risques à l'actif du bilan et le modèle social européen à son passif ;

Il est temps de revenir au bon sens en régressant sur un mode de gestion plus économique des ressources, tout en devant « l'accrocher » aux enjeux du XXXM et l'enraciner dans une « série » clairement mondiale, signaler en même temps les risques qui apparaissent de façons précises dans les anticipations, afin d'y répondre et de les prévenir. Ceci afin que le modèle social européen puisse quand on passe en lecture « dynamique » se trouver inscrit à l'actif du bilan ...

 

Leçon N°6:

 

1986-2009 , GRANDEUR ET DECADENCE DU CAPITALISME FINANCIER , La réflexion de l’expert en questions juridiques et conflits d’intérêts, du fait de son titre d’économiste à l’ère de la mondialisation :

 

 

 

Résumé : 

Pour contribuer au développement durable, s'appuyant sur un sous-jacent légal afin de participer au redressement productif synonyme de croissance bien comprise, ce livre reprend un numéro spécial du célèbre magasine économique L'Expansion « 1986-2009. GRANDEUR ET DECADENCE DU CAPITALISME FINANCIER » représentant vingt-cinq années d'articles sur les crises financières internationales, afin d'avancer deux choses :

  • un modèle pour les vingt-cinq prochaines années : 2014-2039, marchant sur deux jambes, la première jambe la contractualisation grâce aux marchés financiers afin de ne pas « jeter le bébé avec l'eau du bain » et garder les acquis des innovations financières, monétaires, immobilières depuis les années 1970', 1980', la deuxième jambe un modèle de régulation compatible avec le XXIS ;

  • une discussion tout-au-long sur des axes épistémologiques : distinguer théorie économique et théorie financière ; rappeler à quel moment de l'histoire nous sommes ; lister les risques à l'actif du bilan et le modèle social européen à son passif ;

Il est temps de revenir au bon sens en régressant sur un mode de gestion plus économique des ressources, tout en devant « l'accrocher » aux enjeux du XXXM et l'enraciner dans une « série » clairement mondiale, signaler en même temps les risques qui apparaissent de façons précises dans les anticipations, afin d'y répondre et de les prévenir. Ceci afin que le modèle social européen puisse quand on passe en lecture « dynamique » se trouver inscrit à l'actif du bilan ...

 

Leçon N°6:

 

 

LES BASES. LES CINQ INGRÉDIENTS D’UN COCKTAIL TROP ENIVRANT , La réflexion de l'économiste :

 

 

Cinq ingrédients pour le cocktail de la bulle financière des années 80 servi au comptoir, mais seulement trois ingrédients de base selon mon analyse pour déterminer ce qu’il y aura de bon à retenir plus tard en régime permanent de ce nouveau mode de consommation, enfin cela pourrait se terminer par une « bonne petite histoire de morale »… comme une invitation à nous présenter la Monnaie Souveraine qui est bien la véritable innovation sociale et sociétale derrière ses airs faussement canaille mais pétris d’efforts ?????... !

 

 

 

 

 

Résumé : 

Pour contribuer au développement durable, s'appuyant sur un sous-jacent légal afin de participer au redressement productif synonyme de croissance bien comprise, ce livre reprend un numéro spécial du célèbre magasine économique L'Expansion « 1986-2009. GRANDEUR ET DECADENCE DU CAPITALISME FINANCIER » représentant vingt-cinq années d'articles sur les crises financières internationales, afin d'avancer deux choses :

  • un modèle pour les vingt-cinq prochaines années : 2014-2039, marchant sur deux jambes, la première jambe la contractualisation grâce aux marchés financiers afin de ne pas « jeter le bébé avec l'eau du bain » et garder les acquis des innovations financières, monétaires, immobilières depuis les années 1970', 1980', la deuxième jambe un modèle de régulation compatible avec le XXIS ;

  • une discussion tout-au-long sur des axes épistémologiques : distinguer théorie économique et théorie financière ; rappeler à quel moment de l'histoire nous sommes ; lister les risques à l'actif du bilan et le modèle social européen à son passif ;

Il est temps de revenir au bon sens en régressant sur un mode de gestion plus économique des ressources, tout en devant « l'accrocher » aux enjeux du XXXM et l'enraciner dans une « série » clairement mondiale, signaler en même temps les risques qui apparaissent de façons précises dans les anticipations, afin d'y répondre et de les prévenir. Ceci afin que le modèle social européen puisse quand on passe en lecture « dynamique » se trouver inscrit à l'actif du bilan ...

 

Leçon N°5:

 

1986-2009 , GRANDEUR ET DECADENCE DU CAPITALISME FINANCIER , La réflexion de l'homme de bon sens:

 

Meilleur souvenir de mes collègues à la création de FEBC LONDON en 1989-90, Charles CHEVASCO et Tony SPICER. J'avais créé commercialement FEBC en trouvant leur première affaire, de cette façon juridiquement FEBC pouvait exister sur le marché car c'était un français qui transformait le premier essai en face la place britannique des marchés de construction project management vers le monde entier, mais à partir de LONDON quoique filiale d'un Groupe français la Compagnie Générale des Eaux. Charles était chargé des relations institutionnelles avec les plus grands, Tony prit en charge le projet que j'avais trouvé à NICE, car malheureusement je dus partir tous les problèmes d'aléas moraux auxquels était confrontée notre équipe n'étant pas sortis des limbes. Aujourd'hui il faut que la technique soit belle et de toute façon elle a toujours poussé des relations humaines de solidarité. C'est parce qu'il y aura toujours des hommes derrière l'IA ( Intelligence - Artificielle ) que la Terre est PLATE grâce à la technique, et parce qu'il y aura toujours une belle femme devant , et de belles paroles que le tout peut au XXI S encore tenir en équilibre dynamique



Take your Breath

Make a Wish

Count on TREE

 

Come with me

And you’ll be…

…..in a world of your iMAGINATION



What you’ll see will

Define exPLAnaTion

What you’ll see will

challenge EXplaNA…Tion !

 

 

Autrefois , on pouvait avoir accès à des loisirs gratuits : pêcher la truite dans l’étang voisin ne nécessitait pas de franchir un péage, c’était de la liberté de chacun, nul ne venait vous contrôler, et pour le fruit de son effort, le pêcheur s’il était chanceux pouvait après consommer et/ou partager son poisson.

 

 

 

Aujourd’hui, il faut d’abord régler le prix de l’accès ( cf. Cours « Economie du travail », Professeur Louis JOUFFROY, DEA AEMQ Analyse Economique Modélisation Quantification, Université de Montpellier 1, Faculté de Sciences Economiques…].  Bientôt, on nous demandera avant de vivre de d’abord payer le prix de la concession à sa propre vie.

 

 

 

Si on met en parallèle cette notion du prix d’accès, avec le thème de la propriété intellectuelle et valeur des données privées, et tout ce que soulève comme questions dans le monde la crise financière internationale en 2007-2008-2009 : on comprendra l’intérêt fondamental de notre essai…

 

Résumé : 

Pour contribuer au développement durable, s'appuyant sur un sous-jacent légal afin de participer au redressement productif synonyme de croissance bien comprise, ce livre reprend un numéro spécial du célèbre magasine économique L'Expansion « 1986-2009. GRANDEUR ET DECADENCE DU CAPITALISME FINANCIER » représentant vingt-cinq années d'articles sur les crises financières internationales, afin d'avancer deux choses :

  • un modèle pour les vingt-cinq prochaines années : 2014-2039, marchant sur deux jambes, la première jambe la contractualisation grâce aux marchés financiers afin de ne pas « jeter le bébé avec l'eau du bain » et garder les acquis des innovations financières, monétaires, immobilières depuis les années 1970', 1980', la deuxième jambe un modèle de régulation compatible avec le XXIS ;

  • une discussion tout-au-long sur des axes épistémologiques : distinguer théorie économique et théorie financière ; rappeler à quel moment de l'histoire nous sommes ; lister les risques à l'actif du bilan et le modèle social européen à son passif ;

Il est temps de revenir au bon sens en régressant sur un mode de gestion plus économique des ressources, tout en devant « l'accrocher » aux enjeux du XXXM et l'enraciner dans une « série » clairement mondiale, signaler en même temps les risques qui apparaissent de façons précises dans les anticipations, afin d'y répondre et de les prévenir. Ceci afin que le modèle social européen puisse quand on passe en lecture « dynamique » se trouver inscrit à l'actif du bilan ...

 

Leçon N°2:

 

1986-2009 , GRANDEUR ET DECADENCE DU CAPITALISME FINANCIER , La réflexion de l’expert en questions juridiques et conflits d’intérêts, du fait de son titre d’économiste à l’ère de la mondialisation :

 

 

 

Je propose au XXIème siècle une nouvelle macroéconomie ayant constamment trois axes à l’Esprit. Le premier axe serait : la Macroéconomie héritée mais pas à l'échelle strictement nationale. La Macroéconomie dont nous aurions besoin effectuerait ses calculs, projections, prévisions : à l'échelle des quinze (15) ou vingt (20...] Grandes Régions commercialement homogènes qui structurent l'économie mondiale et ses échanges selon LEONTIEFF (1977). Le deuxième axe consisterait à se demander comment réaliser l'objectif de « passer la barre ». Cela ne pourrait être (un tel objectif) que constamment en restant proche d'une chaîne de valeur mondiale (dans l'esprit de PORTER). La chaîne de valeur mondiale dans cet esprit est basée sur les stratégies de développement sectoriel mondialisé. Ces dernières créent de la richesse, de l'emploi, et même de la rationalité (y compris quasi-fiscale) du fait des monnaies électroniques notamment... Enfin, ce bouillonnement à travers les réseaux doit se référer au Projet Social dans le cadre du Dialogue des Civilisations.

 

24 Juil

UNIVERSAL

 

 

Le mouvement de Réforme des Universités dans le monde trouve une résonance particulière en France, où d’aucuns lui reprochent une remise en cause du modèle social français. Ce dernier se fonde sur une séparation stricte entre monde marchand et système d’accès aux droits fondamentaux, ceux-ci symbolisés par la devise «liberté, égalité, fraternité».

 

Le rôle de l’Université en France serait d’abord offrir l’égalité d’accès aux savoirs, d’où découlerait la mission de former les professeurs de l’enseignement secondaire.

 

La participation au marché mondial de la connaissance n’arriverait alors qu’après.

 

Dans un contexte où l’Université est souvent une caisse de résonance des espérances sociales, la Réforme de l’Université en France irait forcément jusqu’à son terme en faisant participer toutes les parties prenantes dans la négociation. L’autonomisation des Universités permettrait à celles-ci de se gérer selon un processus rationnel tourné vers le présent et le futur, et non dans une logique d’urgence permanente qui induit des querelles sans rapport avec la science, ni les humanités véritables. Ainsi peut-on l’espérer: la France sera au rendez-vous de l’Europe de la connaissance!

 

 

 

 

 

Résumé : 

Pour contribuer au développement durable, s'appuyant sur un sous-jacent légal afin de participer au redressement productif synonyme de croissance bien comprise, ce livre reprend un numéro spécial du célèbre magasine économique L'Expansion « 1986-2009. GRANDEUR ET DECADENCE DU CAPITALISME FINANCIER » représentant vingt-cinq années d'articles sur les crises financières internationales, afin d'avancer deux choses :

  • un modèle pour les vingt-cinq prochaines années : 2014-2039, marchant sur deux jambes, la première jambe la contractualisation grâce aux marchés financiers afin de ne pas « jeter le bébé avec l'eau du bain » et garder les acquis des innovations financières, monétaires, immobilières depuis les années 1970', 1980', la deuxième jambe un modèle de régulation compatible avec le XXIS ;

  • une discussion tout-au-long sur des axes épistémologiques : distinguer théorie économique et théorie financière ; rappeler à quel moment de l'histoire nous sommes ; lister les risques à l'actif du bilan et le modèle social européen à son passif ;

Il est temps de revenir au bon sens en régressant sur un mode de gestion plus économique des ressources, tout en devant « l'accrocher » aux enjeux du XXXM et l'enraciner dans une « série » clairement mondiale, signaler en même temps les risques qui apparaissent de façons précises dans les anticipations, afin d'y répondre et de les prévenir. Ceci afin que le modèle social européen puisse quand on passe en lecture « dynamique » se trouver inscrit à l'actif du bilan ...

 

Leçon N°1:

 

Leçon N°1 : 1986-2009 , GRANDEUR ET DECADENCE DU CAPITALISME FINANCIER , La réflexion de l'économiste : 

 

Est-ce qu’un dictateur bienveillant de la FINANCE : est en train d’agir… au niveau mondial ?

 

 

 

Résumé :

 

Pour contribuer au développement durable, s'appuyant sur un sous-jacent légal afin de participer au redressement productif synonyme de croissance bien comprise, ce livre reprend un numéro spécial du célèbre magasine économique L'Expansion « 1986-2009. GRANDEUR ET DECADENCE DU CAPITALISME FINANCIER » représentant vingt-cinq années d'articles sur les crises financières internationales, afin d'avancer deux choses :

 

  • un modèle pour les vingt-cinq prochaines années : 2014-2039, marchant sur deux jambes, la première jambe la contractualisation grâce aux marchés financiers afin de ne pas « jeter le bébé avec l'eau du bain » et garder les acquis des innovations financières, monétaires, immobilières depuis les années 1970', 1980', la deuxième jambe un modèle de régulation compatible avec le XXIS ;

  • une discussion tout-au-long sur des axes épistémologiques : distinguer théorie économique et théorie financière ; rappeler à quel moment de l'histoire nous sommes ; lister les risques à l'actif du bilan et le modèle social européen à son passif ;

 

Il est temps de revenir au bon sens en régressant sur un mode de gestion plus économique des ressources, tout en devant « l'accrocher » aux enjeux du XXXM et l'enraciner dans une « série » clairement mondiale, signaler en même temps les risques qui apparaissent de façons précises dans les anticipations, afin d'y répondre et de les prévenir. Ceci afin que le modèle social européen puisse quand on passe en lecture « dynamique » se trouver inscrit à l'actif du bilan ...

 

 

 

http://jourdon-publications.fr/blog/item/118-la-monnaie-sherpa-des-espérances-economiques-tomei-vacciner-le-fric

 

 

Le mouvement de Réforme des Universités dans le monde trouve une résonance particulière en France, où d’aucuns lui reprochent une remise en cause du modèle social français. Ce dernier se fonde sur une séparation stricte entre monde marchand et système d’accès aux droits fondamentaux, ceux-ci symbolisés par la devise «liberté, égalité, fraternité».

 

Le rôle de l’Université en France serait d’abord offrir l’égalité d’accès aux savoirs, d’où découlerait la mission de former les professeurs de l’enseignement secondaire.

 

La participation au marché mondial de la connaissance n’arriverait alors qu’après.

 

Dans un contexte où l’Université est souvent une caisse de résonance des espérances sociales, la Réforme de l’Université en France irait forcément jusqu’à son terme en faisant participer toutes les parties prenantes dans la négociation. L’autonomisation des Universités permettrait à celles-ci de se gérer selon un processus rationnel tourné vers le présent et le futur, et non dans une logique d’urgence permanente qui induit des querelles sans rapport avec la science, ni les humanités véritables. Ainsi peut-on l’espérer: la France sera au rendez-vous de l’Europe de la connaissance!

 

 

 


 

Dans une première partie, nous verrons que le terme « inflation scolaire » est habilement trouvé. En effet, des preuves de son existence dans la réalité, sont apportées par DURU-BELLAT, ou peuvent être apportées par ailleurs. D’ailleurs, on peut en analyser les causes et les conséquences, et proposer des remèdes, ce qui prouve la force d’explication du terme. Dans une seconde partie toutefois, nous verrons qu’on peut être encore plus subtil, car le vocable d’ « inflation » a une portée explicative limitée, si on ne précise pas le caractère « anticipé » ou « non anticipé » de cette inflation. Car enfin, même si le terme est vrai, son caractère d’explication systématique est limité par le fait que le système scolaire a bien d’autres problèmes plus importants.

Marie DURU-BELLAT, dans un célèbre et récent ouvrage, critique « l’inflation scolaire », malheureuse conséquence d’une méritocratie qui a entraîné une inflation des diplômes dans laquelle tous, parents, enseignants, élèves, se sont laissé prendre. Il s’agit d’une véritable inflation, car chacun se positionne par rapport à cette course aux diplômes, sortes de « titres » déconnectés de la sphère de la société et de l’économie réelle, car ne permettant pas d’atteindre la situation dont la promesse était pourtant contenue dans le titre. 

 

Ce concept est assez riche, car il permet d’analyser un certain nombre d’effets pervers du système éducatif : le repli de ce système dans sa bulle alors qu’au contraire, pour l’auteure, il conviendrait, plutôt que de formations rigides, souvent sans liens avec les besoins de la société, et toujours très hiérarchisées en vertu de critères abstraits, de faire le choix de séparer la formation, ayant un contenu émancipateur de l’individu et de la personne, et la sélection, qui devrait être liée à un projet professionnel. Ainsi, cette analyse nous met aussi sur la voie de la possibilité de distinguer une « inflation non anticipée », qui pose les problèmes dits, et une « inflation anticipée », qui elle ne poserait pas forcément de problèmes insurmontables, car, sous ce vocable, il s’agirait de rien de moins que de faire du système scolaire, et donc de l’Education Nationale, le fer de lance de la société éducative et de la formation tout au long de la vie, avec sa cohorte de problèmes psychologiques nouveaux (liés aux nouveaux âges sociaux), de questions ayant trait aux qualifications, et au vivre ensemble inter générationnel, à résoudre demain...

 

 

Dans ce texte présenté dans un Cercle de Réflexion laïque de NÎMES en 2003 , je m'interroge librement sur le mouvement de l'Histoire , aspects spirituels et côtés matérialistes confondus , croisés , parfois mêlés , et ce que représenterait la notion de laïcité dans un tel horizon voulant faire progresser la conscience humaine au-delà du songe , aux débuts du XXI S et du III M , autour d'une Méditerranée (la plus ancienne.....]