Blog

Dans une première partie, nous verrons que le terme « inflation scolaire » est habilement trouvé. En effet, des preuves de son existence dans la réalité, sont apportées par DURU-BELLAT, ou peuvent être apportées par ailleurs. D’ailleurs, on peut en analyser les causes et les conséquences, et proposer des remèdes, ce qui prouve la force d’explication du terme. Dans une seconde partie toutefois, nous verrons qu’on peut être encore plus subtil, car le vocable d’ « inflation » a une portée explicative limitée, si on ne précise pas le caractère « anticipé » ou « non anticipé » de cette inflation. Car enfin, même si le terme est vrai, son caractère d’explication systématique est limité par le fait que le système scolaire a bien d’autres problèmes plus importants.

Dans une première partie, nous verrons comment la femme a longtemps été confinée dans la sphère privée, au travail domestique, ou même hors du travail dans la procréation, mais nous verrons aussi la rupture non volontaire, occasionnée par la Première Guerre Mondiale.

Dans la seconde partie, nous verrons comment les femmes ont pu se mettre au travail rémunéré sans pour abandonner pour autant le travail domestique, surtout depuis 1945, pour devenir enfin majoritaires à oc-cuper un travail rémunéré, depuis les années 1970.

Dans une première partie, plus normative, nous verrons que les transformations des liens sociaux, depuis les sociétés traditionnelles jusqu’aux sociétés modernes, ont quand même bien convergé vers une direc-tion. Mais ceci doit être compris avec des différences d’orientation et d’appréciation, qui expliquent que, depuis longtemps, les transformations des liens sociaux ont été nombreuses, et différenciées selon les in-dividus et les classes.

Dans une deuxième partie, plus positive et portant d’emblée sur l’ère post-moderne essentiellement de-puis les années soixante, montre que les transformations des liens sociaux depuis l’ère post moderne, laissent difficilement présager du sens de la transformation en cours. Les individus se positionneraient de moins en moins par rapport à l’affirmation d’une historicité collective, et de plus en plus par rapport à eux-mêmes. Dans leurs liens sociaux, ils pratiquent de plus en plus la mise en scène de leur quotidien-neté, ce qui met en évidence des transformations d’autant plus profondes, complexes et parfois insaisis-

sables, que tout est touché, du global planétaire au local de la vie d’un quartier.

Dans une première partie, nous examinerons le fait que, si en effet l’ouverture commerciale peut appa-raître comme un des principaux facteurs du développement économique, elle n’est sans doute pas le seul. Pour certains auteurs, elle est le principal facteur, mais il faut préciser que cette approche classique com-prend des conditions implicites. D’autres auteurs, au contraire, pensent que trop d’ouverture est dange- reux pour le développement. L’analyse des faits invite à un jugement nuancé, et à approfondir la ques-tion.

Dans une seconde partie, nous verrons que, dans tous les cas, la seule ouverture commerciale ne peut aboutir à un développement durable. Non seulement parce qu’il est temps de préciser les nombreux au-tres facteurs qui interviennent dans le XIXe siècle développement économique, mais aussi parce qu’au-jourd’hui les firmes multinationales s’en servent pour concurrencer les nations dans l’organisation et la gestion du développement économique, ce qui entraîner d’autres effets de déstabilisation du développe-ment à long terme.

En fait, nous montrerons en troisième partie que, autant et peut-être plus que l’ouverture commerciale toute seule, la coordination effective entre Etats et donc aussi entre firmes, peut permettre d’assurer un développement économique durable, sans les errements que nous avons connus parfois dans le passé, lors des années trente.

Bonjour , mon nouveau livre électronique vient d'être publié en format électronique chez Amazon Kindle Direct Publisher. Il s'agit du Tome III d'une série de 3 volumes concernant la crise financière internationale de 2008 , l'analyse en Tome I de sa préparation (1986-2008), en Tome II les conséquences mes recommandations pour insérer les dispositif national français et communautaire Union Européenne dans le Programme Réforme-Révolution Fiscale Mondiale parti des banques d'investissement new-yorkaises depuis les années 1970 à 1980, enfin je présente en Tome III le résultat de discussions avec des grands chefs d'entreprise surtout français, anglais et américains depuis la fin des années 1980 et début des années 1990, et résultat des recherches que j'ai fait depuis comme économiste: le projet d'investissement dans les infrastructures que je propose en particulier dans le pays Ukraine afin de relancer les perspectives emploi , croissance , développement dans l'UE et en France.

 

En voilà le résumé qui concerne le Tome III de la série de 3 volumes:

 

Le troisième tome s'organise autour de la bibliographie mais sans se réduire à elle.

Nous passons tout d'abord en revue, dans la logique d'une éthique de la profession libérale, les nombreuses solutions que l'on pourrait proposer en partant des professions libérales liées aux marchés financiers, afin d'aider à la promotion bien comprise de notre système alliant régulation et contractualisation dans la première moitié du XXIS.

Puis, après avoir montré de façon littéraire les scénarios de montée à la guerre qui risque d'éclater d'ici 2025-2020 – une Guerre de TROIE ne comprenant pas comme dans l'Antiquité trois joueurs + quatre autres autour d'une ville à cheval entre Grèce et Moyen-Orient et avec comme toile de fond théâtrale la création du droit occidental des fonds de commerce ; mais les interlocuteurs seraient situés cette fois en Extrême-Orient ( Chine , Japon , Corée … ] avec quinze ou vingt grandes régions dans le monde prenant part à la négociation pour créer un système de management global permettant d'harmoniser les logiques respectives de la macroéconomie globale, des stratégies sectorielles de développement industriel, enfin aussi des négociations programmées de droits de gestion résiduels tenant d'ores et déjà aux malheureux conflits en cours...

Nous partons du cœur même du principe de « carbonisation » généralisée, afin de montrer comment on pourrait déjouer le mécanisme de la « bombe à retardement » de ce Nouveau Cheval de Troie : créer « l'étincelle » permettant d'harmoniser les trois traitements, la faire DURER afin d'en faire un lieu de langage commun présent et / ou futur, pour présenter notre Projet-sectoriel qui justifierait et réassurerait la macroéconomie keynésienne pour longtemps...

Il est temps alors de passer à la Bibliographie que tout d'abord nous présentons : car elle reprend aussi des éléments de débats théoriques fondamentaux d'il y a un siècle environ, souvent relativement mal connus du Grand Public, telle la contribution des économistes bulgares à la gouvernance de la Banque Centrale : qui fut utilisée en France pour gérer l'épargne, le patrimoine et les cotisations sociales des générations de travailleurs qui après 1945 en France durent fuir l'exode rural afin de tâcher trouver un emploi en ville...

Cette Bibliographie est d'ailleurs précédée par une explication du « chapeau » de notre Projet-sectoriel : la Grande Réforme Fiscale proposée par M. ALLAIS en 1977 en partant d'un CONCOURS proposé aux particuliers à partir de leurs déclarations de propriétés foncières ( et leurs emplacements ) pour financer – et juridiquement protéger – leurs activités, leurs sources de revenu(s...], leurs emplois... puis la généralisation de ce concept par PIKETTY (2013) qui en fournit une clef mathématique en s'appuyant ( selon nous … ] sur l'hypothèse sous-jacente et / ou implicite du « Cheval de Troie Immobilier (situé) en Extrême-Orient ».

Il reste « comme-d' habitude... » : À rendre hommage à Nikolaï KONDRATIEFF, Père en Science Économie de la Théorie, l'Économétrie, l'Épistémologie des Systèmes, puis à dire Au Revoir...

 

Pour en avoir le cœur net, et ne pas être en retard sur ce beau projet ainsi que sur l'environnement concurrentiel mouvant où je me positionne au titre des conseils, et de la propriété intellectuelle (après avoir beaucoup versé il y a vingt-cinq ans dans l'analyse pour le Conseil en Développement...], vous devez vous rendre sur la page suivante afin d'acheter cet ouvrage pour la somme modique de 8,50 euros

 

 

 

 

 

 

 

https://www.amazon.fr/Monnaie-Esp%C3%A9rances-Economiques-tribulations-Economiques-ebook/dp/B01DTMVXVA/ref=sr_1_1?s=digital-text&ie=UTF8&qid=1460580458&sr=1-1&keywords=philippe+jourdon+La+Monnaie

 

 

 

 

 

 

Bonjour , mon nouveau livre électronique vient d'être publié en format électronique chez Amazon Kindle Direct Publisher. Il s'agit du Tome II d'une série de 3 volumes concernant la crise financière internationale de 2008 , l'analyse en Tome I de sa préparation (1986-2008), en Tome II les conséquences mes recommandations pour insérer les dispositifs - national français ,et communautaire Union Européenne - ,dans le Programme Réforme-Révolution Fiscale Mondiale parti des banques d'investissement new-yorkaises depuis les années 1970 à 1980, enfin je présente en Tome III le résultat de discussions avec des grands chefs d'entreprise surtout français, anglais et américains depuis la fin des années 1980 et début des années 1990, et résultat des recherches que j'ai fait depuis comme économiste: le projet d'investissement dans les infrastructures que je propose en particulier dans le pays Ukraine afin de relancer les perspectives emploi , croissance , développement dans l'UE et en France.

En voilà le résumé qui concerne le Tome II de la série de 3 volumes:

Au lieu de nous demander si les bonus accordés aux grands patrons français seraient en soi une bonne ou une mauvaise chose : puisque nous croyons qu'il ne faudrait pas opposer a priori contractualisation et régulation... nous proposons à la place un cadre administratif qui constituerait un espace de gestion spatio-temporel destiné aux systèmes de comptabilité du XXIème siècle qui s'ouvre !

Je m'interroge sur la convergence des systèmes de comptabilité et de fiscalité croisés. Je tâche d'éclairer la notion de « droit dérivé » dans le contexte européen, ainsi que ses implications pour les droits d'entreprendre en France, les systèmes logistiques et les perspectives associées pour la croissance et l'emploi. Je propose ma propre vision de ce que pourrait être un Projet de Réforme Fiscale à un horizon de moyen terme (mais dont le moment de déclenchement semble demeurer largement imprévisible), énonçant ce que DE SISMONDI en avait tracé des éléments de perspective il y a deux siècles déjà !

Je m'intéresse à l'identité juridique de l'entreprise en France dans le premier quart et / ou le premier tiers du XXIème siècle, tente une définition de ce que l'on pourrait appeler « défiscalisation » – afin de pouvoir borner le phénomène... J'établis des relations entre modèle macroéconomique KEYNES/HICKS/HANSEN (appelé « modèle IS LM ») selon que l'on se trouverait dans un pays industriel avancé, une nation en développement ou au contraire une économie en voie d'émerger. Je présente une innovation incrémentale que j'ai conçue en vue de rapprocher monde de la production et monde de la formation... Il s'agit d'une méthode de programmation des systèmes d'information et de communication de base et personnalisée intégrant les dimensions légales / macroéconomiques / de réseaux...

Enfin nous tirons des leçons du krach de 2007/9, et indiquons quelques éléments de « théâtre » annoncé, lié à la situation géopolitique mondiale actuelle en rapport avec ce que nous croyons être aujourd'hui la première crise fiscale mondiale de l'histoire humaine, et qui ne pourrait être résolue et surmontée que par un programme de coopération, intégration et harmonisation des positions : conçu, coproduit bientôt à l'échelle des grandes régions en même temps qu'à l'échelle mondiale...

Pour en avoir le cœur net, et ne pas être en retard sur ce beau projet ainsi que sur l'environnement concurrentiel mouvant où je me positionne au titre des conseils, et de la propriété intellectuelle (après avoir beaucoup versé il y a vingt-cinq ans dans l'analyse pour le Conseil en Développement...], vous deviez vous rendre sur la page suivante afin d'acheter cet ouvrage pour la somme modique de 8,80 euros

 

http://www.amazon.fr/Monnaie-Esp%C3%A9rances-Economiques-%C3%A9dition-grisbi-ebook/dp/B01DPR45RS/ref=sr_1_1_twi_kin_2?s=books&ie=UTF8&qid=1459977038&sr=1-1&keywords=Philippe+Jourdon

 

Bonjour , mon nouveau livre électronique vient d'être publié en format électronique chez Amazon Kindle Direct Publisher. Il s'agit du Tome I d'une série de 3 volumes concernant la crise financière internationale de 2008 , l'analyse en Tome I de sa préparation (1986-2008), en Tome II les conséquences mes recommandations pour insérer les dispositif national français et communautaire Union Européenne dans le Programme Réforme-Révolution Fiscale Mondiale parti des banques d'investissement new-yorkaises depuis les années 1970 à 1980, enfin je présente en Tome III le résultat de discussions avec des grands chefs d'entreprise surtout français, anglais et américains depuis la fin des années 1980 et début des années 1990, et résultat des recherches que j'ai fait depuis comme économiste: le projet d'investissement dans les infrastructures que je propose en particulier dans le pays Ukraine afin de relancer les perspectives emploi , croissance , développement dans l'UE et en France.

En voilà le résumé qui concerne le Tome I de la série de 3 volumes:

Pour contribuer au développement durable, s'appuyant sur un sous-jacent légal afin de participer au redressement productif synonyme de croissance bien comprise, ce livre reprend un numéro spécial du célèbre magasine économique L'Expansion « 1986-2009. GRANDEUR ET DECADENCE DU CAPITALISME FINANCIER » représentant vingt-cinq années d'articles sur les crises financières internationales, afin d'avancer deux choses :

– un modèle pour les vingt-cinq prochaines années : 2014-2039, marchant sur deux jambes, la première jambe la contractualisation grâce aux marchés financiers afin de ne pas « jeter le bébé avec l'eau du bain » et garder les acquis des innovations financières, monétaires, immobilières depuis les années 1970', 1980', la deuxième jambe un modèle de régulation compatible avec le XXIS ;

– une discussion tout-au-long sur des axes épistémologiques : distinguer théorie économique et théorie financière ; rappeler à quel moment de l'histoire nous sommes ; lister les risques à l'actif du bilan et le modèle social européen à son passif ;

Il est temps de revenir au bon sens en régressant sur un mode de gestion plus économique des ressources, tout en devant « l'accrocher » aux enjeux du XXXM et l'enraciner dans une « série » clairement mondiale, signaler en même temps les risques qui apparaissent de façons précises dans les anticipations, afin d'y répondre et de les prévenir. Ceci afin que le modèle social européen puisse quand on passe en lecture « dynamique » se trouver inscrit à l'actif du bilan ...

Pour en avoir le cœur net, et ne pas être en retard sur ce beau projet ainsi que sur l'environnement concurrentiel mouvant où je me positionne au titre des conseils, et de la propriété intellectuelle (après avoir beaucoup versé il y a vingt-cinq ans dans l'analyse pour le Conseil en Développement...], vous devez vous rendre sur la page suivante afin d'acheter cet ouvrage pour la somme modique de 8,90 euros


 

http://www.amazon.fr/Monnaie-Esp%C3%A9rances-Economiques-%C3%A9dition-Vacciner-ebook/dp/B01DO86O18/ref=sr_1_2?s=digital-text&ie=UTF8&qid=1459524409&sr=1-2&keywords=jourdon

 

 

 

 

 

Des villes en Ukraine :

Des cas à part … ou des situations-limite ?

D’accord ou pas d’accord ?

Le Maïdan et quelques-unes de ses suites...

Sur les frontières : je ne suis pas d'accord … Et , une voix logique !

La clef du succès ??

L’Ukraine n’est plus un confins ; l’Europe doit l’aider à ne pas être réduite à un corridor…

 

Discussions en cours :…

 

Cycles de construction culturelle :

 

Il faut attendre le bon moment pour négocier :… !

 

Protéger en même temps l’Europe et l’Asie :… !

 

Jeu stratégique:

 

Aimer c’est se dépasser :

 

Macroéconomie : économie sectorielle… projet social !

 

Et la crise fiscale mondiale ... pourrait-elle être vaincue ?

 

 

De bonnes raisons de se remuer:

 

Pas trop de trace de volonté de puissance...

 

De grandes vagues de mouvements sociaux::

 

Quand le rêve précède la réalité (…):...

 

La construction européenne n’est pas un long fleuve tranquille

 

Parfois même le fleuve s’accélère portant les rêves plus vite encore (…)...

 

Après l’obligation sartrienne d’être engagé pour le philosophe, le devoir éthique de l’historien au XXIème siècle

 

Le rappel de ces faits historiques est très important!!!..